Essais » Articles

¤Article : "Arachné Descendante d'Ungoliant" (page 1/3)

Arachné descendante d'Ungoliant

par Guilhemette Ambroise



Arachné est une des créatures les plus mystérieuses du Seigneur des Anneaux. On la voit apparaître à un moment clef de l’histoire, l’entrée en Mordor, mais on n’a que peu de renseignements sur ce qu’elle est. Une description physique est fournie, quelques vagues allusions à des faits inconnus et le nom de sa mère, Ungoliant.
Plusieurs questions se posent alors : qui est Ungoliant, qu’est-elle devenue et d’où vient sa fille. Pour répondre à ces questions il faut se pencher sur toutes les sources disponibles : Seigneur des Anneaux, Silmarillion et History of Middle-earth (HoMe).

Origine et nature d’Ungoliant


Les références à l’origine d’Ungoliant sont en général assez cryptique et seules quelques remarques permettent d’avoir une idée qui tienne la route a son sujet.
Le Silmarillion ne nous apprend pas grand chose sur ce point : « Les Eldar ne savaient d’où elle venait, mais certains disaient qu’elle était descendue des ténèbres extérieures au monde quand Melkor avait jeté son premier regard d’envie sur le royaume de Manwë, et qu’elle fut la première créature corrompue par Melkor. » (1) Le problème majeur de cette citation est qu’elle est vague. La seule chose qui est dite est que « certains » pensent qu’elle venait des ténèbres extérieures. Et effectivement c’est la version retrouvée le plus fréquemment. Ungoliant est toujours arrivée depuis les ténèbres extérieures au-delà des murs du Monde (2) (la localisation de ces ténèbres – dans où hors d’Eä – est problématique mais ce problème mériterait un essai a lui tout seul).
Si ceci ne nous en apprend pas plus, il faut se pencher avec plus d’attention sur les quelques remarques accompagnant ces citations pour pouvoir avoir des renseignements plus complets. Ungoliant pourrait en effet être une personnification. Dans ce cas, on peut rencontrer un problème chronologique quant à la date exacte de son apparition.
Il faut tout d’abord établir une petite chronologie de l’apparition du monde en se basant sur l’Ainulindalë dans le Silmarillion. Tout d’Abord Eru est apparu, puis les Ainur. En ce temps, rien n’existait que ces « présences ». Tous ensembles, ils ont chanté la grande Musique, puis Ilúvatar a donné aux Ainur une vision, leur communiquant alors le sens de la vue alors qu’ils n’avaient que l’ouïe. Il est alors dit : « il désirait plutôt soumettre à sa volonté les Elfes et les Humains : il enviait les dons qui leur avaient été promis par Ilúvatar (…) » (3). Il s’agit du premier regard d’envie porté par Melkor sur le monde. Puis la vision disparut et les Ainur perçurent l’Obscurité. Ilúvatar dit alors « Eä ! Que ces chosent soient ! » Et le monde naquit.
Selon le Silmarillion, Ungoliant est descendue des ténèbres extérieures au premier regard d’envie porté par Melkor sur le royaume de Manwë. Ceci est impossible puisque ce fameux regard s’est produit alors que le monde n’existait pas encore. Mais on peut trouver une solution. Quand les Ainur regardaient l’histoire se dérouler devant eux, toute cette histoire n’avait qu’une possibilité d’existence et le monde n’était qu’une possibilité de monde, sorti de l’imagination des Ainur et d’Ilúvatar. On peut supposer que dans un tel monde, les pensées des Ainur aient pu prendre forme. Ainsi, le regard d’envie de Melkor a pu avoir une répercussion, une espèce de possibilité d’existence à l’état de personnification. Lorsque Ilúvatar a dit « Eä », les différents concepts ont été « cristallisées », ont pris corps, se sont mises à exister.
Selon cette hypothèse, le regard d’envie de Melkor aurait pu prendre vie et donc se serait personnifié en Ungoliant. Ainsi, elle serait apparue en même temps que la création du monde, à l’intérieur d’Eä, sans pour autant venir des ténèbres extérieures au monde, mais plutôt de l’espace compris entre les Murs du Monde et la limite d’Eä comme le suggère HoMe X : « Il n’est pas dit d’où elle venait ; peut-être des Ténèbres extérieures qui se trouvent en Eä au-delà des murs du Monde » (4).

Cependant, il ne s’agit pas de la seule hypothèse possible, et même dans HoMe X (post-Seigneur des Anneaux) on trouve une autre possibilité : « peut-être est-elle venue du Sud, depuis les ténèbres d’Eä, en ce temps où Melkor détruisit les lumières d’Illuin et Ormal » (5). Ici, Ungoliant est apparue bien après la naissance du Monde, entre les années 3450 et 3500 des Valar, juste avant la création des Arbres. Mais on retombe rapidement sur la version du Silmarillion dans un texte plus tardif (6).
Dans le même texte, on trouve un autre point important : ici, Ungoliant est clairement une créature corrompue par Melkor et il a été son maître.
« Il est possible que Melkor (…) connaissait son existence et son lieu de résidence, et qu’elle ait été au départ une parmi ceux qu’il avait corrompus à son service. (7) » et plus loin : « Mais elle avait renié son maître, désirant être maîtresse de ses propres désirs, amassant toutes les choses pouvant combler son vide intérieur. Elle avait fuit au Sud (…) (8) ».
Il est intéressant de constater (bien que cela n’amène aucune conclusion utile) que le volume HoMe X est le seul à présenter ainsi Ungoliant comme étant directement une créature soumise à Morgoth. En règle générale, elle n’a pas de liens avec lui, où alors ils sont beaucoup moins certains. Elle est une simple alliée temporaire, bien qu’étant à priori le fruit de ses pensées.
La dernière hypothèse, et probablement la plus intéressante, concernant la nature d’Ungoliant se trouve dans Les Contes Perdus. Voici le passage en question qui mérite d’être cité en entier : « (…) il [Morgoth] découvre une caverne sombre sous les collines (…) et ici en un temps furent emprisonnés plus tard le Soleil et la Lune ; car ici demeurait l’esprit primordial Móru dont même les Valar ne savent d’où elle vint ni quand (…). Il se peut qu’elle fût engendrée des brumes et de l’obscurité aux confins des Mers Ombreuses, en cette noirceur totale qui vint entre la chute des Lampes et l’illumination des Arbres, mais il est plus probable qu’elle ait toujours été. » De plus, le commentaire nous apprend ceci : « dans une entrée dans l’ancienne liste des mots de la langue gnomique, le nom Móru est défini comme « un nom de la Nuit Primordiale personnifiée en Gwerlum ou Gungliont » [Gungliont est le nom original d’Ungoliant dans le conte] (9) »
Ainsi, selon cette version, Ungoliant n’est autre que la personnification de l’Obscurité. A quel moment est-elle donc apparue ? Comme il a été montré plus haut selon l’Ainulindalë, quand la vision du Monde fournie par Ilúvatar aux Ainur a disparu, ils ont prit conscience de l’Obscurité : « Alors que les Ainur contemplaient cette vision, elle disparut, retirée de leur vue, et il leur sembla percevoir ce qu’ils n’avaient jusqu’alors connu que par la pensée : l’Obscurité » . Il semble logique de penser que c’est ce concept d’Obscurité qui s’est trouvé prendre forme lorsque le Monde s’est mis à exister. En effet, Móru est l’esprit primordial, personnification des ténèbres. Quand Eru a créé les Ainur, il n’y avait pas de matière, pas d’idées de ténèbres, donc pas « d’esprit des ténèbres ». Quand Eru a dit « Eä » la matière est apparue et la possibilité de lumière aussi. A partir de ce moment là Móru a pu apparaître.
Le moment de l’arrivée d’Ungoliant depuis les Ténèbres Extérieures est moins certain. Si elle est venue du Nord en évitant la garde des Valar, il est probable que Melkor était à cette époque au Nord et en conflit avec les Valar. Ceci correspondrait à priori à l’époque comprise entre la chute des Lampes et l’emprisonnement de Melkor. Il ne serait pas non plus surprenant de penser qu’Ungoliant pourrait avoir passé un temps en Utumno, mais ceci n’est que pure spéculation.

En résumé, le mystère de l’apparition de cette créature étrange est que le regard d’envie de Melkor (ou l’Obscurité) est devenu concret, un esprit/conscience à part. Cet Esprit s’est incarné dans un corps : Ungoliant, araignée monstrueuse.
Le résumé de la séquence temporelle serait le suivant :
- Chant des Ainur
- Vision du Monde
- Premier regard d’envie de Melko
- Dissipation de la Vision
- Prise de conscience des Ainur : ils perçoivent l’Obscurité
- « Eä : Que ces choses soient ! ». Le Monde se met à exister
- Apparition possible d’Ungoliant (regard d’envie) ou de Móru (Obscurité). Cette apparition est simultanée de la création du Monde.
- Création des lampes
- Chute des lampes
- Apparition possible d’Ungoliant selon HoMe X « peut-être est-elle venue du Sud, depuis les ténèbres d’Eä, en ce temps où Melkor détruisit les lumières d’Illuin et Ormal » .
- Probable arrivée d’Ungoliant sur Arda
La seule inconnue reste la date de l’incarnation d’Ungoliant, sous sa forme d’Araignée et plus d’entité.
Une extrapolation possible serait qu’il est possible que chaque élément ait sa propre personnification, son avatar. Ainsi, l’entité Obscurité aurait une conscience et aurait pris forme sous les traits d’Ungoliant. Pourquoi ne pas penser que Tom Bombadil pourrait être une personnification de la Terre, ou que les différents éléments n’aient pas leur propre avatar.

Page 2  Page 3


1/ Silmarillion – chap. VIII : le crépuscule de Valinor
2/ HoMe IV p. 91 (SM – III The Quenta – 4) : “It is not told whence she is, from the outer darkness, maybe, that lies beyond the Walls of the World.”
HoMe V p 230 (LR – Part II – VI Quenta Silmarillion - 4 §55: “It is not told whence she came; from the Outer Darkness, maybe, that lies beyond the Walls of the World.”
HoMe X p 190 (MR – III The Later Quenta Silmarillion – I 6 §55) : “(…) It is not told whence she came; from the Outer Darkness, maybe, that lies in Eä beyond the walls of the World.”
3/ Silmarillion - Ainulindalë
4/ HoMe X p 190 (MR – III The Later Quenta Silmarillion – I 6 §55) : “(…) It is not told whence she came; from the Outer Darkness, maybe, that lies in Eä beyond the walls of the World.”
5/ HoMe X p 98 (MR – II The Annals of Aman – fourth section 1492 § 105): “§105 Whence she came none of the Eldar know, but maybe she came to the South out of the darkness of Ea, in that time when Melkor destroyed the lights of Illuin and Ormal, (…)”
6/ HoMe X p 284 (MR – III The Later QS – II The Second phase – Of the darkening of Valinor§55c) : ²It is not known whence she came, though among the Eldar it was said that in ages long before she had descended from the darkness that lies about Arda, when Melkor first looked down in envy upon the light in the kingdom of Manwë.²
7/ HoMe X p 98 (MR – II The Annals of Aman – fourth section 1492 § 105) : “§106 It may well be that Melkor, if none other, knew of her, being and her abode, and that she was in the beginning one of those that he had corrupted to his service.”
8/ HoMe X p 284 (MR – III The Later QS – II The Second phase – Of the darkening of Valinor§55c) “in ages long before she had descended from the darkness that lies about Arda, when Melkor first looked down in envy upon the light in the kingdom of Manwë. But she had disowned her Master, desiring to be mistress of her own lust, taking all things to herself to feed her emptiness. To the South she had fled (…)”
9/ CP1 chapitre VI : le Vol de Melko et l’Assombrissement de Valinor

Catégories de cet article

Dernière mise à jour : 2006-04-07 19:34
Auteur : Gildor Inglorion

Imprimer cet article Imprimer cet article
Envoyer à un ami Envoyer à un ami

Merci de noter cette entrée :

Moyenne des notes : 5 sur 5 (2 Votes)

complètement inutile 1 2 3 4 5 indispensable

Vous ne pouvez pas commenter cet enregistrement