Compilations » Anneaux de Pouvoir

*Compilation : L'anneau Unique à Númenor ?

L'ANNEAU UNIQUE A NÚMENOR ?





présence de l'Anneau à Númenor

Hubert Molière - 09/12/1998

Je vous le dit tout de suite, j'ai déjà ma petite idée sur la réponse, mais je préfère avoir les vôtres avant de me prononcer définitivement.

Voila la question : Sauron avait-il avec lui l'Anneau Unique lorsqu'il fut emmené sur Númenor ? Si oui, comment se fait-il que l'Anneau ne fut pas submergé avec l'île ?



le pouvoir de Sauron

Daniel Gagnon - 09/12/1998

Moi aussi j'y avais déjà pensé. En toute logique la réponse serait qu'il n'avait pas l'Anneau avec lui. Si oui, il serait perdu au fond de l'océan.

Mais dans l'autre cas, où était l'Anneau ? Mystère ! Je crois personnellement que Sauron n'avait pas besoin de l'Anneau pour faire son travail à Númenor. Il est très puissant et il peut facilement influencer une volonté en prenant des détours. Ar-Pharazôn ne devait pas être idiot.

Quand Sauron eut finit d'endormir sa méfiance il a feint d'être un sage conseiller repentant, alors qu'en réalité il prenait le pouvoir, petit à petit. Puis en vieillissant, avec la peur de la mort, Ar-Pharazon (Tar-Calion) laissa Sauron s'occuper presque entierement de son royaume. Je crois que Sauron savait exactement comment faire pour endormir la vigilence de mortels. En fait lui peut jouer la comédie pendant 500 ans avant de laisser réaparaître sa véritable nature. Quand Ar-Pharazôn a dû voir ce vieillard à barbe blanche, il n'y a vu qu'un vieil homme sympatique. S'il aurait eu l'apparence qui était la sienne au 3ème Age, je ne crois pas que quelqun aurait fait confiance à un être pareil. Il ne devait même pas avoir une apparence humaine.



psychologie et machiavélisme

Guillaume Boddaert - 10/12/1998

Je note que si Sauron possédait son Anneau à Númenor, les Númenoréens se seraient rendu compte de sa perfidie et de son mal... Ne pas avoir son Anneau c'était se défaire d'une grande partie de son aura maléfique.

De toute façon comme le souligne Daniel, sa tâche ne nécessitait pas de pouvoir magique ou maléfique, mais simplement une grande dose de psychologie...

Pour être méchant il faut être avant tout calculateur et machiavélique.



son Précieux

Hubert Molière - 11/12/1998

Je suis tout à fait d'accord avec toi Daniel. La logique impose la réponse : Sauron n'avait pas l'Anneau Unique avec lui et il n'en avait probablement pas besoin du fait de sa puissance et de sa grandeur. De plus, les graines du mal et de la rébellion étaient, à mon avis, déjà semées avant son arrivée sur l'île, ce qui a du grandement l'aider dans son projet .

Cependant, cette explication soulève une question très importante (comme l'a souligné Daniel). Si Sauron n'avait pas avec lui l'Anneau, où était-il durant son séjour à Númenor ?

En considérant l'acharnement de Sauron dans la recherche de l'Anneau à la fin du Troisième Age et les allusions au fait que l'Anneau semblait chercher son créateur dans le Seigneur des Anneaux, j'ai du mal à me faire à l'idée que Sauron ait pu abandonner son bien le plus précieux. Certains pourront dire qu'il l'avait probablement caché dans un endroit sûr ou confié à quelqu'un. Oui mais où (à Barad-dûr peut-être) ou à qui ?

Pour moi le mystère reste entier et je ne sais pas s'il peut-être résolu. J'aimerais savoir s'il est fait allusion à se problème dans les lettres de Tolkien.



l'Anneau caché : où ou qui

Guillaume Boddaert - 11/12/1998

Bon, tout d'abord il faut noter que la situation est loin d'être identique... Dans le Seigneur des Anneaux, l'Anneau est perdu par Sauron... Il ne sait pas où il est, il sait que Saroumane et d'autres le cherchent, ce qui augmente d'autant son stress. Toujours dans cette optique, si l'Anneau cherche son maître c'est parce qu'il est perdu, et si Sauron cherche l'Anneau c'est qu'il l'a perdu...

Au Second Age, la puissance de l'Anneau n'est pas connue... On connaît son existence, sa dangerosité, mais pas sa puissance. Ainsi, j'estime que les Elfes ne soupçonnent pas assez le potentiel de cet objet. Dans cette idée, si Sauron débarque à Númenor avec un anneau qui sent le maléfisme à 100 lieues à la ronde, il ne pourra pas arriver à ses fins de manipulation...

J'estime donc que si son Anneau est d'influence négative sur son travail de sape, il ne l'utilisera pas. Dans le cadre de son infiltration en "territoire ennemi", il ne va pas risquer de le prendre avec lui et de se le faire ravir. D'autant plus que l'existence de l'objet est reconnue, peut-être sous-éstimée, mais reconnue par les Elfes au moins. Je pense donc que logique veut qu'il l'ait abandonné sur la Terre du Milieu...

Maintenant savoir où ? Et avec qui ? C'est une autre paire de manche.

Où ?
On a :
- Mordor,
- Forêt Noire...

J'opte pour la solution Barad-dûr... Depuis à eu près l'an 1000 du Deuxième Age, Barad-dûr et le Mordor sont fortifiés... Il s'agit donc d'une place de choix, un endroit sûr... Toutefois, Ar-Pharazôn va aller le dénicher au Mordor et le faire prisonnier... Je ne sais pas si Barad-dûr sera détruit ou pas cette foi là... Je ne pense pas... Dans tout les cas, Barad-dûr debout ou en ruine conserve de nombres chaches et souterrains, faisant de cet endroit le meilleur endroit pour y cacher un artefact aussi petit, puissant (et indépendant !). Sûrement d'ailleurs, il aura dû le cacher dans un recoin secret et sombre de sa tour maudite... A l'abri même de ses comparses...

Bien entendu, il y a dans le Mordor de nombreuses grottes ou cavités qui peuvent receller des caches de qualités... Il existe aussi l'alternative de Mirkwood et de Dol Guldur... Pas encore assombris, mais à mon avis déjà connus de Sauron en tant que postes stratégiques.

En conclusion de ce point, le départ en tant que prisonnier de Sauron suggère peut-être un départ hâtif de son trône et donc une dissimulation expéditive de l'Anneau. Toutefois, si Sauron -toujours machiavélique au possible- aura calculé sa captivité, et la perversion qu'il réalisera en Númenor, on peut estimer qu'il aura pris les disposition adéquates pour cacher son objet...

Qui ?
Ben, voyons... Je pense pas que quiquonque ait reçu la tâche de détenir l'Anneau en attendant le retour de Sauron... Je ne voit que deux possibiltés :
- le futur Roi-Sorcier, chef des servants de l'Anneau,
- ou l'un de ses lieutenants humains (comme celui de la Morannon dans le Seigneur des Anneaux)...

Mais j'estime que confier l'Anneau à quelqu'un serait une erreur monumentale de la part de Sauron. Car d'une part, le confier aux Spectres de l'Anneau permettrait à ceux-ci de se libérer de leur malédiction (s'il en ont encore la volonté...), d'autre part, le confier à un humain -même d'allégance totale- est bien trop risqué (Galadriel en a peur elle-même). Bref, le meilleur des gardes est la cachette en elle-même, ainsi que le secret sur sa situation.



abandonner l'Unique

Hubert Molière - 11/12/1998

Je suis en grande partie d'accord avec toi, Guillaume. Mais je n'arrive toujours pas a me convaicre que Sauron se soit résolu à abandonner l'Unique.



stratégie et précipitation

Daniel Gagnon - 11/12/1998

L'Anneau est bien connu mais inaccessible aux Elfes car il est au doigt de Sauron. Celebrimbor connait déjà le plein potentiel de l'Anneau et c'est pourquoi il cache les Trois Anneaux Elfes, ses créations. Je crois que Sauron lors de sa reddition près du port d'Umbar où les troupes maléfiques de Sauron ont abandonné leur maitre sans même combattre. C'est pourquoi Sauron décida alors une autre façon de gagner la guerre. Peut-être que Sauron n'avait pas son Anneau avec lui quand il s'était rendu à la bataille. Il l'aurait laissé dans sa nouvelle forteresse (Barad-dûr) en le laissant à la garde de gardiens désincarnés comme les statues de Cirith Ungol, ou bien ceux de Minas Morgul. Sauron était un fin stratège et contrairement à Morgoth savait diriger ses armées. Seulement sa soldatesque était moins fiables que les terribles Númenoréens.

Il ne L'a pas abandonné, car il savait où Il se trouvait en sécurité. Sa mort physique à Númenor a du drainer dans sa puissance et lui donner un grand besoin de son Anneau pour retrouver de sa puissance.

Non, il n'y a pas eu de combat entre l'armée d'Ar-Pharazôn et celle du Mordor, car les soldats de Sauron se sont tous enfuits terrifiés par l'impressionnante puissance de l'Armée Númenoréenne. Je crois que l'on trouve cela dans l'Akallabêth (Le Silmarillion). C'est pourquoi Sauron n'a pas eu le choix d'y aller par subtilité pour diriger les Númenoréens.



l'Anneau à Númenor

Guillaume Boddaert - 14/12/1998

Je viens de relire les lettres relatives à Sauron et Númenor... Je vous avoue que j'ai eu une mauvaise surprise... L'Anneau était bel et bien à Númenor lors de sa submersion !

Extrait de la lettre 211 à Rhona Beare :
"How could Ar-Pharazôn defeat Sauron when Sauron had the One ring ?"
Ici une description du rapport entre Sauron et son Anneau :
"Ar-Pharazôn, as is told in the Downfall of Númenor or Akallabêth, conquered terrified Sauron's subjets, not Sauron. Sauron's personnal "surender" was vuluntary and cunning ("taken as a prisonnier"): he got free transport to Númenor! He naturally had the One Ring, and so very soon ominated the minds and the wills of most numenoreans. (I do not think that Ar-Pharazôn knew anything about the One Ring. The Elves kept matter of the Rings very secret, as long as they could. In any case, Ar-Pharazôn, was not in communication with them. In the Tale of Years III p 364 you will find hints of trouble: "The shadow falls on Númenor". After Tar-Atanamir (an elvish name) the next is Ar-Adûnakhôr, a Númenorean name. The change of name went with a complete rejection of elf-friendship, and the theological teaching had received from them.)"

"Sauron was first defeated by miracle : a direct action of God the Creator, changing the fashion of the world, when appealed to by Manwë. Though reduced to a "spirit of hatred borne on a dark wind", I do not think one need boggle at this spirit carrying off the One Ring, upon which his power of dominating minds now largely depended. That Sauron was not himself destroyed in the anger of the One isn't my fault : the probleme of evil, and its apparent toleration, is a permanant one for all who concern themselves with our world. The indestructibility of spirits with free wills, even by the creator of them, is also an inevitable feature, if one either believes in their existence, or feigns it in a story."

"Sauron was of course, "confoundeed" by the disaster, and diminushed (having expended enormous energy in the corruption of Númenor). He needed time fo his own bodily rehabilitation, and for gaining control over his former subjects. He was attacked by Gil-Galad and Elendil before his new domination was fully established."

En gros Tolkien s'emporte dans un sens qui fait qu'il ne peut pas nier la présence de l'Anneau à Númenor ! L'Anneau était à Númenor lors de sa submersion !

Dans ce cas, le problème se pose sur la cohérence de l'évasion de l'Anneau avec son maitre... Notre attention doit je pense se focaliser sur la phrase : "Though reduced to a "spirit of hatred borne on a dark wind", I do not think one need boggle at this spirit carrying off the One Ring, upon which his power of dominating minds now largely depended".

Notre ami Sauron malgré sa réduction à l'état d'"Esprit de haine portés sur un vent ténebreux" réalisera l'exploit de transporter son Anneau hors d'atteinte de Númenor... C'est un poil incohérent... Il se peut aussi que ma traduction/compréhension ne soit pas correcte...

Dans tout les cas on a notre réponse à la présence de l'Anneau sur Númenor...



les pouvoirs d'un Sauron désincarné

Irène de los Santos - 14/12/1998

Voila qui est en effet définitif, Guillaume. Je lis ce passage de la même façon que toi : Sauron avait son Anneau à Númenor, et a réussi à l'emporter en Mordor alors qu'il était réduit à l'état d'esprit désincarné. Mais je pense que, même diminué, Sauron était encore capable d'actes qui nous paraîtraient "magiques", comme par exemple de transporter un objet par la seule force de l'esprit. En fait, ça et se sauver de la colère d'Ilúvatar devaient être les seules actions dont il était encore capable dans son état. Et on ne doit pas oublier que Sauron, en fabriquant l'Anneau, y a mis une grande part de ses pouvoirs, de sa ruse et de sa force (il y a plusieurs passages qui évoquent ce fait dans le Seigneur des Anneaux, mais je ne saurais les citer de mémoire). En somme, l'Anneau était une sorte "d'organe supplémentaire" de Sauron. A moins qu'on ne le lui arrache de force (comme l'a fait Isildur), il devait lui être difficile de s'en éloigner.



NDLR : Retrouvez la suite de cette discussion sur cette page :
Rapports avec l'Anneau Unique 


Nous tenons à remercier Hubert Molière, Daniel Gagnon, Guillaume Boddaert et Irène de los Santos pour leurs contributions.

Catégories de cet article

Dernière mise à jour : 2006-03-21 16:30
Auteur : Gildor Inglorion

Imprimer cet article Imprimer cet article
Envoyer à un ami Envoyer à un ami

Merci de noter cette entrée :

Moyenne des notes : 4.86 sur 5 (7 Votes)

complètement inutile 1 2 3 4 5 indispensable

Vous ne pouvez pas commenter cet enregistrement