Compilations » Peuples » Elfes

*Compilation : Les Classes d'Elfes

LES CLASSES DES ELFES





les Elfes Noirs

Irène De Los Santos - 24/01/1999

On s'est demandé s'il y avait chez Tolkien des "méchants" parmi les Elfes, comme on trouve des traîtres et des criminels chez les Humains. On a parlé des Elfes Noirs (en VO, "Dark Elves") comme Eöl et son fils Maeglin.

Pourtant je ne pense pas que les Elfes Noirs soient mauvais de nature (comme les Orques) ou même qu'ils aient été constamment du "mauvais" côté (comme les Orientaux parmi les Humains).
"Elfes Noirs" est juste la traduction de Moriquendi, c'est-à-dire ceux qui n'ont jamais vécu en Aman. Parmi eux, les Avari n'ont pas répondu à l'appel des Valar de venir s'installer à Valinor. Ils se sont cachés dans les bois par peur d'Oromë, car ils l'ont confondu avec le "cavalier noir" sous la forme duquel Morgoth leur était apparu, immense et terrifiant, et faisant enlever des Elfes parmi eux, qui ne revenaient jamais.
Et si les Elfes noirs se sont depuis lors tenus à l'écart de tous, ils sont sans doute pour la plupart restés tranquilles, sans faire de mal à personne.
Comme le Silmarillion est raconté par les Eldar, on parle peu des Moriquendi ! Seul Eöl était vraiment malfaisant, par son égoïsme et son intolérance.
Le cas de Maeglin est plus complexe : il a subi l'influence de son père, et comme lui il est prêt à commettre des crimes pour obtenir l'objet de ses désirs (Idril), mais c'est seulement sous des tortures insoutenables qu'il révèle l'emplacement de Gondolin. La vraie traîtrise commence quand il n'en révèle rien à son retour... Il avait là l'occasion de se racheter mais ne l'a pas utilisée.

Mais les Elfes Noirs, ou Moriquendi, comprennent aussi les Sindar (eh oui, ceux de Doriath, d'ailleurs un fils de Fëanor traite Thingol d'Elfe Noir, pour l'insulter), les Nandor (comme Saeros, moins raffinés et civilisés que les Sindar, qui ont vécu sous l'influence de la Maia Melian) et les Laiquendi, les Elfes Verts dont descendent Thranduil et Legolas. D'ailleurs on peut comprendre la méfiance de Thranduil à l'égard de Thorin et Cie : les Elfes de la Forêt Noire vivaient dans un endroit dangereux, sous l'ombre du Nécromancien de Dol Guldur et la menace des Orques, et n'avaient pas intérêt à laisser vagabonder chez eux des étrangers bizarres, qui refusent d'expliquer leur présence, surgissent brusquement lors des cérémonies (les banquets, etc.) en faisant peur aux Elfes et le prennent de haut avec leur roi. Difficile de lui jeter la pierre !

Remarque : la plupart des Elfes Noirs survivants à la fin du Troisième Age sont restés en Terre du Milieu, donc ils doivent encore vivre parmi nous...



Maeglin - les Elfes Sylvains - Fondcombe

Benoît Nadon - 24/01/1999

J'ai trois questions : Maeglin est-il vraiment un Elfe noir, étant donné sa ressemblance bien plus grande avec sa mère Aredhel qui est une Noldor ? Il est le neveu de Turgon et ne devrait-il pas lui ressembler ? Il me semble que la noblesse des Noldor l'emporte sur la sauvagerie d'Eöl.

Je me demande aussi si les Elfes sylvains (de la Forêt Noire et Lórien) sont considérés comme des Elfes noirs puisqu'on ne les appelle jamais (je pense) Elfes noirs comme les autres.

Et enfin, que sont les Elfes de Fondcombe ? Des Sindar ? Des Noldor ? Autres classes ?



demi-sang - Elfes Verts

Irène De Los Santos - 24/01/1999

On peut le classer dans l'un ou l'autre j'imagine. Comme pour Galadriel qui a dans une mère Teleri (Eärwen) et un père mi-Noldor, mi-Vanyar par sa mère (Finarfin, fils de Finwë et d'Indis des Vanyar). En général les Elfes se classent d'après leur ascendance paternelle. Mais comme Turgon a adopté son neveu, fils de sa soeur, on peut considérer aussi Maeglin comme un Noldor.

Sinon, techniquement les Elfes Sylvains sont des Moriquendi (Elfes Noirs) puisqu'ils n'ont jamais vu la lumière des Deux Arbres mais ils font partie d'un peuple à part, plus souvent appelés Elfes verts ou Laiquendi.

Pour les Elfes de Fondcombe, je crois qu'il y a des Elfes de peuples différents : beaucoup de Sindar, mais aussi quelques Noldor, comme Glorfindel.



les Elfes Gris : invention du terme

Daniel Gagnon - 24/01/1999

Les Noldor ne considéraient pas totalement les Sindar comme des Elfes Noirs, justement à cause de l'influence de Melian et de Thingol (qui avait vu la lumière d'Aman). C'est les Noldor qui ont inventé le terme d'Elfes Gris pour les désigner car le mot "Sindar" veut tout simplement dire les "Chanteurs" qui est leur version du nom du troisième clan des Eldar c'est-à-dire les "Lindar". Ils ne pouvaient les traiter de Moriquendi car ils étaient plus évolués que ceux-là, et en même temps inférieur à eux. Ils ont donc mélangé les couleurs ce qui a donné du gris.



les différentes lignées des Moriquendi

Irène De Los Santos - 24/01/1999

C'est vrai, les Sindar étaient plus évolués que d'autres Moriquendi. Mais je me référais au tableau des peuples elfiques en appendice du Silmarillion : les Moriquendi (Elfes noirs) comprennent plusieurs lignées :
- les Sindar (ceux des Teleri qui restèrent à Beleriand) ;
- les Nandor, qui quittèrent la marche des Teleri avant d'entrer en Beleriand (et donc ne connurent jamais l'influence de Valinor, que ce soit auprès de Thingol et Melian ou d'autres elfes) ;
- les Laiquendi (Elfes verts), une partie des Nandor qui par la suite s'installèrent en Beleriand ;
- enfin, les Avari, qui refusèrent totalement d'entamer la marche vers l'Ouest, et restèrent donc dans ce qui sera au Troisème Age la Terre du Milieu.

Je remarque qu'Eöl, vivant à Beleriand, n'était pas un Avari, mais peut-être un Sindar ou un Laiquendi... Mais de toute façon, il préférait vivre solitaire, à l'écart des autres peuples elfiques. Il connaissait l'influence de Valinor et des Eldar, mais il la détestait.
C'est vrai cependant que le terme d'Elfe Noir recouvre une réalité vaste et complexe. Sans doutes la raison pour laquelle les Eldar ont inventé le terme d'Elfes gris.



les Eldar - Maeglin - Fondcombe

Daniel Gagnon - 24/01/1999

Maeglin est bien un Elfe Noir car il n'a jamais vu la lumière des Arbres. Par contre étant donné l'influence de sa mère Noldor et de son père Ëol (il est un Sindar, seulement il hait la lumière), on peut donc le considérer comme un Elfe Gris.

Tous les elfes qui n'ont pas vu la lumière des Arbres sont par définition des Moriquendi. Seulement il ne faut pas confondre Avari et Eldar. Les Eldar sont : Les Minyar (les Vanyar), les Noldor, les Lindar.
Les Lindar sont eux-mêmes des Teleri, classe qui se compose des différents groupes suivants : les Lindar (ou Teleri de Valinor), les Sindar et les Nandor (qui comprend le groupe d'Ossiriand et tous ceux établis sur les deux rives de l'Anduin, la Lórien et Vert-bois-le-grand (Lósgalen)).

Les Elfes de Fondcombe, quant à eux, sont un mélange de tous les Elfes du Beleriand. Il y a des Sindar, des Noldor et des Nandor Sindarisés. En fait, ils viennent pour la plupart du Lindon et quelques rescapé d'Eregion.



Thranduil

Irène De Los Santos - 24/01/1999

Les Laiquendi (Elfes verts, ceux d'Ossiriand dans le Silmarillion) sont les Elfes des forêts. Si je me souviens bien, ils sont discrets, indépendants, et ne participent presque pas aux grands événements historiques. Ils comptent sur le secret et la dissimulation pour leur sécurité.
Mais il s'agit peut-être d'un Sindar.



les Laiquendi

Daniel Gagnon - 24/01/1999

C'est bien cela, les Laiquendi sont des Nandor. Ils ont cessé de s'occuper des affaires du mondes à la mort de leur Roi Boromir fils de Dân (le chef des Nandor). Après ils n'ont jamais pris de roi de leur race. A la fin du 1er Age, je crois qu'un Elfe Sindar du nom d'Oropher partit dans les environs du fleuve Anduin pour s'établir Roi parmi les Nandor. Il avait comme fils Thranduil (et peut-être même Amroth seigneur de la Lothlórien).
À la guerre de la Dernière Alliance Oropher est mort et Thranduil devint roi de Losgálen alors que son frère serait roi des Galadhrims. Je crois qu'on peut trouver cela dans les Contes et Légendes Inachevés Second Age dans la section de Galadriel et Celeborn :
"Les gens de Lórien étaient à l'époque [celle de la disparition d'Amroth] tels qu'ils se trouvèrent à la fin du Troisième Age : des Elfes Sylvains de par leur origine, mais gouvernés par des princes d'ascendance sindarine (comme ce fut le cas pour Thranduil qui régna sur la partie nord du Mirkwood, bien qu'on ignore à ce jour si Thranduil et Amroth étaient apparentés). Toutefois, ils s'étaient beaucoup mêlés aux Noldor (de langue sindarine) [...]".
Et enfin les Appendices A et surtout B de ce texte :
"de nombreux Sindar gagnèrent l'est et certains fondèrent des royaumes tout au fond des forêts, et leurs peuples appartenaient, pour la plupart, aux Elfes Sylvains. Et l'un de ces souverains fut Thranduil qui régnait au nord de Vert-Bois-le-Grand."
"Au Second Âge, leur Roi Oropher [le père de Thranduil, père de Legolas] s'était retiré plus au nord, au-delà des Champs d'Iris. Et cela, afin de se soustraire à la puissance et aux empiètements des Nains de la Moria."
"Oropher était d'origine Sindarine [...] Oropher était venu parmi eux accompagné d'une poignée seulement de Sindar, et ceux-ci s'étaient tôt confondus avec les Elfes Sylvains, adoptant leur langue et prenant des noms de même forme et style."



Thingol

Gilles Chagnon - 25/01/1999

Mais les Elfes Noirs, ou Moriquendi, comprennent aussi les Sindar (eh oui, ceux de Doriath! D'ailleurs un fils de Fëanor traite Thingol d'Elfe Noir, pour l'insulter) [...]

Ce en quoi il commet une erreur, car Thingol (Elwë) n'est pas compté parmi les Moriquendi : il faisait partie, avec Ingwë et Finwë, des trois rois Elfes qui étaient partis en Aman suivre Oromë.
Mais il est dit aussi dans le Silmarillion que les Elfes de Doriath, étant gouvernés par Thingol et Melian, une Maïa, méritaient le nom d'Elfes Gris, car la Lumière "émanait" de leurs souverains...



Eöl

Hubert Molière - 25/01/1999

Eöl n'est pas du tout un Noldor égaré de la marche parmi les Lindar. En fait, c'est un Teleri et a fait partie de la Maison de Thingol.

Eöl s'adressant à son fils lorsque celui-ci lui dévoile son projet de voyage vers Gondolin :
"Tu appartiens à la Maison d'Eöl, Maeglin mon fils, non à celle des Golodhrim. Ces terres sont celles des Teleri, et ni moi ni mon fils n'auront commerce avec les assassins de mon peuple, les envahisseurs et les usurpateurs de nos royaumes." Le Silmarillion



le comportement d'Eöl

Daniel Gagnon - 26/01/1999

Je trouve quand même qu'Ëol se comporte en Noldor et non en Lindar. C'est très possible qu'il se soit trouvé parmi le groupe des Noldor au réveil à Cuiviénen car c'est bien le seul des "Teleri" qui aime approfondir ses connaissances jusqu'à aller habiter chez les Nains (les Sindar n'ont jamais eu beaucoup d'amitié pour les Nains) créer et forger de ses mains. De plus cela il pouvait faire partie des amis de Finwë qui visitait Elwë (Elu Thingol) lors de la grande marche. Il serait resté sur la Terre du Milieu et se considéra comme un Sinda (après tout ils sont tous de la même race). Il en voulait aux autres de l'avoir abandonné et il n'est pas le seul à détester les Noldor de cette façon. Dans le Volume X ou XI d'History of Middle-Earth il y est fait mention que les Noldor et les Sindar se querellaient à propos de quel clan était le plus issu du clan Avari (que les deux clans traitent comme étant inférieur). Les Sindar prétendent qu'ils sont en grande majorité issus des Noldor et se basent sur le fait que tous les Noldor étaient des Avari dans l'âme puisqu'ils sont retourné sur Endor alors qu'eux furent obligé d'y rester. Les Noldor prirent cela comme une insulte. Mais quand ils ont pour la première fois rencontré des Avari, ceux-ci prétendirent être issu du même clan qu'eux. Les Noldor alors en colère les insultèrent et les maltraitèrent et depuis les Avari n'aiment point les Noldor qu'ils trouvent trop prétentieux et coléreux.

C'est en traitant des caractères qui se retrouvent en majorité pour les Clans des Eldar que j'ai fait le rapprochement car les Lindar (Sindar, Nandor et Lindar) ont des traits de caractère commun : ils aiment l'eau et les forêts et excellent en chant. Ça ne colle pas tellement à Ëol (mais y a bien des exceptions ). Les Noldor eux sont inventifs, créatifs et assoiffés de connaissance, ils sont des artisans (Et les Noldor s'entendent bien avec les Nains). Cela ressemble plus à Ëol. Et il n'est sûrement pas un Minyar (Vanyar) car ils sont tous allés à Valinor.

De toute façon si Tolkien dit que c'est un Sindar, il doit l'être. Mais peut-être s'agit-il d'une de ses contradiction qui a rendu le travail si pénible à C. Tolkien quand il a rédigé le Silmarillion.



Nous tenons à remercier Irène De Los Santos, Benoit Nadon, Daniel Gagnon, Gilles Chagnon et Hubert Molière pour leurs contributions.
Discussion compilée par Guilhemette Ambroise




Catégories de cet article

Dernière mise à jour : 2006-04-01 14:43
Auteur : Gildor Inglorion

Imprimer cet article Imprimer cet article
Envoyer à un ami Envoyer à un ami

Merci de noter cette entrée :

Moyenne des notes : 0 sur 5 (0 Votes)

complètement inutile 1 2 3 4 5 indispensable

Vous ne pouvez pas commenter cet enregistrement