Compilations » Personnages

*Compilation : Gripoil

GRIPOIL





Gripoil ou Shadowfax ?

Shadowfax - 12/04/2000

Je croyais que Gripoil n'était que la traduction (souvent abusive je trouve dans le Seigneur des Anneaux) française de Shadowfax, me suis-je trompé?



Shadowfax, l'unique et irremplaçable

Olorin Gandalf - 12/04/2000

Citation des Letters :
As to what happened to Shadowfax at the end of Lord of the Rings nothing is explicitly stated in the works, but we do have a Letter from Tolkien to a reader:
"I think Shadowfax certainly went with Gandalf [across the Sea], though this is not stated... I should argue so: Shadowfax came of a special race (II 126, 129, III346) being as it were an Elvish equivalent of ordinary horses: his blood' came from West over Sea'. It would not be unfitting for him to go West'. Gandalf was not dying', or going by a special grace to the Western Land, before passing on beyond the circles of the world': he was going home, being plainly one of the immortals', an angelic emissary of the angelic governors (Valar) of the Earth. He would take or could take what he loved. Gandalf was last seen riding Shadowfax (III 276). He must have ridden to the Havens, and it is inconceivable that he would [have] ridden any beast but Shadowfax; so Shadowfax must have been there. A chronicler winding up a long tale, and for the moment moved principally by the sorrow of those left behind (himself among them!) might omit mention of the horse; but had the great horse also shared in the grief of sundering, he could hardly have been forgotten."
[Letter #268]

Traduction approximative :
"Rien n'est dit explicitement au sujet de ce qui est arrive à Shadowfax, mais nous avons une lettre de Tolkien à un lecteur :
" Je pense que Shadowfax est probablement parti avec Gandalf [au-del√† de la mer], m√™me si ce n'est pas √©tabli‚ĶJe pourrais argumenter de cette fa√ßon : Shadowfax provient d'une race sp√©ciale (II 126,129, III 346), √©tant un √©quivalent Elfique des chevaux ordinaires : son 'sang' provient de 'l'Ouest, au-del√† des mers'. Il n'est pas choquant qu'il 'parte √† l'Ouest'. Gandalf ne 'mourrait' pas et ne passait pas dans les Terres de l'Ouest, 'au-del√† des cercles du monde' par gr√Ęce sp√©ciale : il rentrait chez lui, √©tant un des 'immortels', un √©missaire ang√©lique des gouverneurs ang√©liques (Valar) de la Terre. Il prenait ou pouvait prendre ce qu'il aimait. Gandalf a √©t√© vu pour la derni√®re fois sur Shadowfax (III 276). Il a du chevaucher jusqu'aux Havres et il est inconcevable qu'il ait chevauch√© un autre animal que Shadowfax ; donc Shadowfax devait √™tre l√†. Un chroniqueur achevant une longue histoire et, √† ce moment l√†, touch√© principalement parle chagrin de ceux qu'il laisse en arri√®re (lui-m√™me compris !) peut oublier de mentionner le cheval ; mais si le cheval avait lui-aussi partag√© la douleur de la s√©paration, il aurait difficilement pu √™tre oubli√©. "
[Letter #268]



L'avis de Ted Nasmith

Nicolas Chaumond - 12/04/2000

Apparemment, Ted Nasmith pense la même chose puisque dans "havens" il met en scène les adieux avant le départ pour " l'Ouest sauvage", la terre sacrée et derrière un vieillard à la barbe et aux cheveux blancs qui ne peut être que Gandalf, se trouve un grand cheval (il est plus grand que Gandalf mais il doit y avoir beaucoup de chevaux dans ce cas donc après réflexion il est pas si grand que ça) qui n'a rien à faire ici au milieu des hobbits et des elfes sauf s'il s'agit de Gripoil.



Etymologie de Shadowfax

Mathias Daval - 13/04/2000

Allez, quelques précisions par Tolkien :

Shadowfax est la forme anglicisée du Rohan Sceadu-faex : "ayant une crinière grise-ombrée" [mot forgé par Tolkien sur des racines de vieil-anglais].
Etant donné qu'il ne s'agit pas de Common Speech, on peut garder le mot tel quel, ou encore mieux dans sa forme simplifiée Scadufax. Mais étant donné que dans le récit le nom a été assimilé à l'anglais moderne (Common Speech), il serait satisfaisant d'utiliser une traduction germanique.
"Fax" (chevelure) n'existe plus en anglais moderne, sauf dans le mot Fairfax. Par contre c'était utilisé en vieil haut-allemand (faks) ainsi qu'en moyen haut-allemand (vahs, vachs) - mais est également obsolète. Fax (faks) est encore employé en Islande et en Norvège pour désigner la chevelure (crinière) ; mais "shadow" n'a pas d'exact équivalent dans les langues scandinaves. La version néerlandaise serait Schaduwschist and la version suédoise Skuggfaxe.
Conclusion : Grispoil est une bonne traduction



Traduction et discussion

Patrice Machin - 13/04/2000

La traduction qu'il a faite du " Lord Of The Rings " pr√™te √† mon avis autant mati√®re √† discussion que l'Ňďuvre elle-m√™me, quoi que puissent en penser ses nombreux d√©tracteurs.



Nous tenons à remercier Shadowfax, Olórin Gandalf, Nicolas Chaumond, Mathias Daval et patrice Machin pour leurs contributions.
Discussion compilée par Guilhemette Ambroise et Dany Marcheguet


Catégories de cet article

Dernière mise à jour : 2006-03-21 16:50
Auteur : Gildor Inglorion

Imprimer cet article Imprimer cet article
Envoyer à un ami Envoyer à un ami

Merci de noter cette entrťe :

Moyenne des notes : 0 sur 5 (0 Votes)

complètement inutile 1 2 3 4 5 indispensable

Vous ne pouvez pas commenter cet enregistrement