Compilations » Jeux de Rôles

*Compilation : Umbar

UMBAR





Genèse d'un royaume pour jeux de rôles

Eric Dubourg - 11/02/1999

Qu'y a t'il au-delà de l'Umbar et avant le Harad ?

Allez je l'avoue, cette contribution par mail aura pour objet la création / extrapolation d'un nouveau royaume dans les Terres du Milieu. En développant tous ensemble nos visions, on pourra construire quelque chose de cohérent. Il ne faut pas hésiter à être un peu fou dans nos démarches. On pourra ainsi s'amuser et apprendre grâce à cela. Ce nouveau royaume sera exploité dans la campagne Gondor.

Voici mes quelques idées d'ébauche :

Le Royaume de Zakhara est situé au sud de l'Umbar. C'est un sultanat qui a été fondé au début du Troisième Age. Zakhara est situé entre l'Umbar et le Harad, donc les relations entre ces deux encombrants voisins sont assez conflictuelles. Au cours des siècles, il y a eu plusieurs guerres entre Umbar et Zakhara.

La population est mixte. Les premiers colonisateurs ont été les Númenoréens, très vite suivis par les Haradrim qui ont aussitôt su créer une culture assez originale. Ils ont bâtis comme à leur habitude plusieurs forteresses.

Avec la submersion de Númenor, un petit contingent de Fidèles se sont réfugiés à Zakhara. En s'enfonçant un peu plus dans les terres, ils ont rencontré les Haradrim. Contrairement aux Haradrim du sud, ces peuplades étaient totalement pacifiques, et ont choisi d'accueillir avec hospitalité les nouveaux venus Dúnedain.

Quelques siècles de paix s'écoulèrent ainsi, jusqu'à l'échouement d'un navire entièrement constitué de mercenaires Northron. Fidèle à l'esprit d'accueil et de tolérance du pays, les étrangers furent accueillis et ils ne repartirent point.
De nos jours, on ne parle plus dans ce royaume de Dúnedain, de Haradrim ou de Northron. Toutes les barrières entre les races d'origine ont été aplanies, on ne parle plus que de Zakharans.

C'est d'ailleurs une des seules régions où la méfiance entre races n'existent pas. Même s'ils ne sont que peu nombreux, les nains ou les elfes ayant résolu de s'installer à Zakhara ne connaissent pas l'antagonisme de leurs frères.

En 455 TA (Tiers Age), un monarque se décida à unifier les terres qui étaient jusque là morcelées entre petits potentats. Il arriva à ses fins, l'indolence des habitants jouant en sa faveur. Il devint le premier calife de Zakhara.

La personnalité des Zakharans : il est assez facile de s'en faire une image : prenez la culture arabique, l'atmosphère des 1001 nuits adaptées à la Terre du Milieu. Mais il va falloir également se démarquer des Haradrim, et cela il faut impérativement l'expliquer.
Différence des cultures, des origines, de l'histoire. Préciser Zakhara signifie donc préciser les Haradrim (et là on peut se baser sur ce qu'a écrit Tolkien ou le staff ICE). Les éléments de base seront pour moi 'Al Qadim' ou 'Shadow World' pour ceux qui connaissent .... De nombreux écueils en perspective !

La géographie : le royaume, qui jadis était luxuriant [du temps des premiers califes] est maintenant quasiment un désert. Subsistent toutefois quelques ilôts de verdure, quelques grandes cités (les minarets dorés sont assez spectaculaires), et également quelques cités en ruines ou abandonnées.
Peut être qu'un calife s'est vu proposer une longue longévité au service d'un Nazgul (par exemple Akhorahil, le sorcier aveugle qui sévit au sud de cette région)



Corrections et nouvelles idées

Daniel Gagnon - 12/02/1999

C'est une bonne idée de situer ce royaume à l'extérieur de la carte connue de la Terre du Milieu. Par contre il faut que tu saches que les Haradrim ne sont pas un peuple, mais un ensemble de plusieurs nations qui viennent du sud. Le mot Harad veut dire Sud en Westron. Haradrim veut dire Peuples du sud, comme Forodwaith veut dire Habitants du Nord. Mais tu peux bien dire que les peuples de cette région ont en effet des relations tendues avec leurs voisins.

Par contre moi je dirais plus que les premiers habitants sont des indigènes ( de style du moyen-orient (mais un peu plus primitifs car les peuples plus au sud se développent quand même assez vite ) par exemple les Égyptiens, les Babyloniens, les peuples Judéo-Arabes ou les Phéniciens )). Puis les Númenoréens sont venus coloniser la côte, donc ils se sont implantés là bas.
Mais ce sont tous des Black-Númenoreans (Númenoréens noirs). Il ne peut s'agir de Fidèles (ils étaient peu nombreux et ils allaient plus vers le nord, ce serait folie pour eux d'aller plus près d'Umbar, le port principal des Númenoréens ).
À la submersion de Númenor les peuples locaux ont dû retrouver une certaine liberté car les Númenoréens ne devaient pas y être très nombreux à y habiter ( Il faut rappeler que les Rois Númenoréens pillèrent les côtes d'Endor et devaient considérer les indigènes comme inférieurs...).
Disons que les indigènes se sont révoltés contre le gouverneur local et que les soldats, troupes de Númenoréens natifs de la province ( moins radicaux que les Númenoréens nés sur l'île ) ont collaboré et le gouverneur sans le renfort de l'Armée Númenoréenne (qui est à Valinor), et les troupes qui gardent l'Umbar ( le seul autre endroit où les Númenoréens sont concentrés (l'autre port étant Pelargir, le port des Fidèles )) a été renversé et une culture née du mélange de culture Zakharienne-indigène et Métistes-Númenoréens plus les influences des alentours amenèrent au début du Tiers Âge la formation d'un Sultanat où les dirigeants sont des Métistes.
L'architecture serait à forte influence Númenoréenne mais la langue n'aurait gardé que peu d'Adûnaïc. La religion serait un mix de religions locales à teintes Númenoréennes ( un peu comme le Vaudou est une religion Africaine à teinte Chrétienne ). Le peuple serait accueillant avec les étrangers mais qui reste quand même un peu méfiant. Peuple de commerce ils se sont à peu prêts toujours maintenu à l'extérieur des nombreux conflits de façon ouverte. Ils ont toutefois repoussé à plusieurs reprises les vues impérialistes des peuplades environnantes et surtout leurs cousins du Nord qui souhaitent rétablir l'étendue des anciennes colonies Númenoréennes ( je parle de l'Umbar). Au temps des Rois Navigateurs du Gondor, les Zakhariens obtinrent la paix avec l'Umbar car leur attention était tournée vers le Nord dans la défense de leur ville. Grâce à une ambassade avec les Gondoriens, ils cessèrent leur support commercial à l'Umbar qui facilita la chute de la ville. Le commerce avec le nord reprit avec la domination Gondorienne. Le Sud et l'est occupèrent principalement leur attention.

Le temps de la guerre fratricide de Gondor leur rappelèrent leurs vieux soucis et ne prirent pour aucun des adversaires. Et quand les fils de Castamir prirent Umbar ils signèrent un traité de commerce qui les coupa totalement du nord. Au temps du réveil de Sauron ils durent suivre le courant qui s'empara des états voisins et plus au sud. Ils ne participèrent pas militairement aux efforts de guerre de Sauron mais ils favorisèrent le commerce.
Ils sont pacifiques mais un peu isolationnistes. Sauron les laisse tranquilles car ils lui payent un tribu et aussi car la terre n'a pas beaucoup de ressource en dehors des oasis.

Bon c'est un peu mon idée. Tu en fais ce que tu veux, seulement pour ce qui tient aux Elfes et aux Nains je ne crois pas qu'il doive y en avoir dans les environs.



D'autres idées sur les peuples de Zakhara

Gilles Chagnon - 12/02/1999

Je ne pense pas non plus qu'il puisse y avoir des Nains aussi au sud.

En revanche, on peut imaginer des Avari ("ceux-là", on peut en imaginer n'importe où), voire quelques Elfes du peuple des Teleri.

On peut aussi penser que le pays aurait reçu Gandalf, lorsqu'il parcourait les terres du Sud, voire peut-être les deux Istari bleus (ou un seul) : ils sont partis vers l'est, mais rien n'interdit d'imaginer qu'ils soient ensuite passés à l'extrême sud...



Début de mise en forme

Eric Dubourg - 12/02/1999

Sans rappeler tout ce que tu as marqué d'intéressant, je voulais juste dire que j'ai commencé à scanner la carte du royaume de Zakhara (enfin juste mettre sur le morceau de carte de la Terre du Milieu de ICE les royaumes Zakhara, Umbar, Far Harad, Greater Harad) pour situer un peu.



Nous tenons à remercier Eric Dubourg, Daniel Gagnon et Gilles Chagnon pour leurs contributions. Discussion compilée par Guilhemette Ambroise et Maxime Venin



Catégories de cet article

Dernière mise à jour : 2006-04-03 16:28
Auteur : Lilith

Imprimer cet article Imprimer cet article
Envoyer à un ami Envoyer à un ami

Merci de noter cette entrée :

Moyenne des notes : 0 sur 5 (0 Votes)

complètement inutile 1 2 3 4 5 indispensable

Vous ne pouvez pas commenter cet enregistrement