Compilations » G√©ographie

*Compilation : Carte du Climat de la Terre du Milieu

CARTE DU CLIMAT DE LA TERRE DU MILIEU





Analyse climatologique de la Terre du Milieu

Hervé Baratte - 21/01/2002

Je viens de découvrir dans l'Encyclopédie de Tolkiendil la page Climat de la Terre du Milieu (http://www.tolkiendil.com/encyclo/c/climat-tdm.php (lien désactivé)). Je suis en franc désaccord sur de nombreux points de la carte affichée des différents climats. Je me base sur mes connaissances en climatologie et sur les informations du site M-E science pages (http://rover.wiesbaden.netsurf.de/~lalaith/M-earth.html).

- Les climats froids

Le climat de "gel permanent" est le climat arctique, qu'on trouve au Groenland et en Antarctique. Il ne doit absolument pas couvrir le sud de la Baie de Forochel, dont la c√īte m√©ridionale se situe dans le nord de l'Arthedain, ce qui correspond √† la situation g√©ographique de l'Ecosse. Il devrait uniquement couvrir l'extr√™me-nord de la Baie de Forochel, ce qui correspondrait √† la situation g√©ographique du nord de la Scandinavie.

Le climat "d'hiver tr√®s froid, √©t√© frais" (sec) est le climat continental rigoureux, qui se trouve en Sib√©rie et au Canada. Il ne doit pas lui non plus couvrir le nord de l'Arthedain ni m√™me de l'Angmar, qui correspond grossi√®rement √† la situation g√©ographique du Danemark. Il est en effet caus√© d'une part par l'extr√™me √©loignement de toute mer ouverte et oc√©an, et d'autre part par une latitude assez septentrionale. Il ne devrait par cons√©quent couvrir que les terres nettement plus √† l'est et au nord que la Mer de Rh√Ľn donc absolument pas celles √† l'ouest des Montagnes Brumeuses !!!

- Les climats tempérés

Les climats (secs) "d'hiver froid, été doux" et "d'hiver froid, été chaud" sont les deux niveaux d'un climat passant de semi-continental à continental, qu'on trouve en Europe orientale et aux USA du nord-est. Ils sont causés par l'éloignement de toute mer ouverte et océan (éventuellement renforcé par une barrière montagneuse), ainsi que par une latitude moyenne. Ici, les Montagnes Brumeuses constituent une telle barrière, qui isole le climat océanique (à l'ouest) des climats semi-continental à continental (à l'est).
Le climat semi-continental ne devrait (décidément!) pas recouvrir le nord de l'Arthedain ni même le Rhudaur, qui correspondent à la situation du nord de l'Angleterre, de la Hollande, et de l'extrême-ouest de l'Allemagne. Il devrait s'étendre exclusivement à l'est des Montagnes Brumeuses, et recouvrir le Rhovanion et le Gondor du Nord (Calenardhon, Anorien, Ithilien du Nord), depuis les Montagnes Grises jusqu'aux Montagnes Blanches, ce qui correspondrait aux positions géographiques allant du nord de l'Allemagne à la Suisse et à l'Autriche.
Le climat continental devrait lui aussi se trouver plus √† l'est (ne m√™me pas s'√©tendre jusqu'aux Montagnes Brumeuses cette fois) mais √©galement s'avancer plus au nord, et recouvrir le Gondor de l'Est, le Dorwinion, et les terres autour de la Mer de Rh√Ľn, des Collines du Fer aux Monts Cendr√©s, ce qui correspondrait aux positions g√©ographiques partant de la Lituanie √† la Hongrie, et allant vers la Russie.

Le climat (humide) "d'hiver doux, √©t√© doux" est le climat oc√©anique, qu'on retrouve en Europe occidentale et aux USA du nord-ouest (Washington, Oregon, nord de la Californie). Il est en effet entra√ģn√© par la proximit√© d'une mer ouverte ou d'un oc√©an, ainsi que par une latitude moyenne. Il peut approximativement recouvrir la quasi-totalit√© des terres √† l'ouest des Montagnes Brumeuses, comme indiqu√© sur la carte :
Lindon, Arnor (mais s'étaler toutefois plus au nord), Eregion, Dunland, Gondor de l'Ouest (Enedhwaith), c'est à dire les positions géographiques allant de l'Irlande à la Hollande et au sud-ouest de la France.

Le climat "d'hiver doux, √©t√© chaud (et humide)" est le climat nord-m√©diterran√©en, qu'on retrouve en Europe m√©diterran√©enne et aux USA du sud-ouest (sud de la Californie en fait). Il n'a absolument pas √† s'√©taler sur le nord du Gondor (sous climat semi-continental, nous l'avons vu). Il est g√©n√©ralement la cons√©quence d'une part de la pr√©sence d'une mer ferm√©e ou bordi√®re (une grande baie), et d'autre part d'une latitude assez m√©ridionale. Ici, les Montagnes Blanches constituent une barri√®re qui isole le climat m√©diterran√©en (au sud) des climats oc√©anique et semi-continental (au nord), et surtout la Baie de Belfalas joue le r√īle de la mer bordi√®re n√©cessaire √† un tel climat. Il doit par cons√©quent s'√©taler sur le nord de la Baie de Belfalas, dont la c√īte septentrionale est le sud du Gondor (Anfalas, Belfalas, Tolfalas, Lamedon, Lebennin, Ithilien du Sud, Harondor), c'est √† dire aux positions allant du sud-est de la France au sud de l'Italie.

- Les climats chauds

Le climat "d'hiver doux, √©t√© sec et chaud" est le climat sud-m√©diterran√©en, qui recouvre l'Afrique m√©diterran√©enne et la Basse-Californie (Mexique). Il n'a aucunement √† s'√©tendre sur le sud du Gondor (sous climat nord m√©diterran√©en, nous l'avons vu!). Il est la cons√©quence de la pr√©sence d'une mer ferm√©e ou bordi√®re, ainsi que d'une latitude franchement m√©ridionale. Ici, la Baie de Belfalas joue le r√īle de la mer bordi√®re n√©cessaire √† un tel climat. Il doit donc s'√©tendre sur le sud de cette baie, dont la c√īte m√©ridionale est le Proche Harad (et comprend la "relativement petite" Baie d'Umbar).

Les climats semi-aride √† aride (tropical sec √† tropical tr√®s sec) sont les climats steppique et d√©sertique qui couvre le Sahara ou encore l'Australie centrale. Le climat steppique peut certes couvrir le Proche Harad mais c'est le climat d√©sertique qui pourrait plut√īt recouvrir l'Extr√™me Harad (vers le sud-est).
La plus grosse absurdité vient pourtant à mon avis de la question du Mordor car c'est vraisemblablement le climat semi-continental à continental qui devrait s'y étendre!!! Le pire est le climat désertique sur le plateau de Gorgoroth alors que c'est en raison du volcanisme actif (Mont du Destin) que la végétation n'y pousse peu ou pas !!! Le climat steppique autour de la Mer de Nurnen n'est pas mal non plus malgré les descriptions de champs cultivés faites dans l'oeuvre de JRR Tolkien...

Un conseil à l'auteur de la carte du climat de la Terre du Milieu: Il serait peut-être judicieux de la réviser à la lumière de tous ces éléments...

PS : Deux climats sont ici absents à juste raison :
- le climat subtropical qui recouvre les USA du sud-est (Floride), l'Algarve (Portugal), ou l'Andalousie! C'est compr√©hensible, car ce climat "d'hiver doux, √©t√© humide et chaud" est d√Ľ √† la proximit√© de plusieurs mers ou oc√©ans, et d'une latitude assez m√©ridionale. C'est donc apparemment impossible √† trouver dans le nord-ouest de la Terre du Milieu, aucune terre ne correspondant √† une telle situation g√©ographique...
- le climat équatorial qu'on trouve en Afrique centrale ou bien en Amazonie!
C'est parfaitement justifié, car ce climat "très humide et très chaud" toute l'année ne peut se trouver que vers le sud de la Terre du Milieu, toutes les terres bien connues dans Le Seigneur des Anneaux se situant beaucoup trop au nord pour cela...



Réponse de l'auteur de la carte et analyse littéraire

J.R. Lecocq - 28/01/2002

Ami Tolkiendil...

Je te suis reconnaissant de tous ces commentaires...
Je m'en prends plein la gueule, mais au moins, c'est très constructif !
Je suis d'accord sur tous les points que tu invoques si on se base "exclusivement" sur le modèle de la Terre telle que nous la connaissons actuellement.

A partir du moment o√Ļ en prend en consid√©ration :

- que le seul point de repère géographique à partir duquel il est possible de se repérer spatialement est la Comté, correspondant environ à l'Angleterre ;

- la r√©partition totalement diff√©rente des terres et des mers, o√Ļ la fa√ßade maritime de l'Europe est bien plus d√©coup√©e que celle de cette partie de la Terre du Milieu, avec une tr√®s vaste √©tendue de terres ;

- l'existence de reliefs nord-sud inexistants en Europe (si ce n'est l'Oural, mais bien trop à l'est par rapport au repère géographique sus-cité) mais déterminants au niveau de la Terre du Milieu (les Montagnes Bleues et surtout les Monts Brumeux) ;

- l'influence non n√©gligeable de reliefs mineurs (tels que les Hauts du Nord, les Collines du Vent ou les Hauts du Sud) qui provoquent des remous atmosph√©riques importants (comme l'atteste la signification d'Amon S√Ľl) ;

- les modifications importantes provoquées par une action non géologique (la déforestation massive de l'Eriador ou la dévastation quasi totale des terres allant du sud du Rhovanion aux Monts Cendrés) ;

- le r√īle capital des Puissances dans l'alt√©ration du climat, l'influence de Morgoth et du Roi-Sorcier (au nord, principalement, toute la r√©gion allant de l'Angmar au pourtour des Montagnes Grises, comme le d√©montre la pr√©sence d'un peuple de type Eskimau au sud de la Baie de Forochel) ;

Il m'appara√ģt d√®s lors particuli√®rement d√©licat de faire des comparatifs aussi pr√©cis √† partir de simples positions g√©ographiques ou de consid√©rations g√©ologiques dans une vue purement "terrestre" et non "ardaesque" (aye) o√Ļ tous les √©l√©ments que je viens de citer ont une action climatique tr√®s importante.

Aussi, si j'ai cité des régions de la Terre actuelle en exemple, c'est simplement pour "imager" en terme de climat connu pour que le lecteur puisse mieux se le représenter, et absolument pas pour l'expliquer !!!

Je reconnais que l'interprétation et le recoupement de maigres textes éparts mènent à des imprécisions voire à des bourdes (n'étant pas un spécialiste en climatologie), mais je ne pense pas avoir fait de si grosses absurdités comme tu l'exprimes avec tant de "véhémence" (bon, OK pour le Mordor, mais c'est tout de même une région aride) !!!

En tout cas, je te remercie sincèrement de l'attention que tu as portée à mon article.



Compléments de l'analyse littéraire

J.R. Lecocq - 29/01/2002

J'ai repensé à ce que tu as écrit et je me suis rendu compte que j'avais oublié encore quelques trucs...

Cette carte et cet article, je les ai réalisés en fonction de ma connaissance des pays décrits dans les livres de Tolkien (hors History of Middle-earth pour l'instant). Ce n'est donc qu'aux textes et seulement aux textes que je me réfère.

L'analyse que tu produis (que j'estime, je me répète, fort intéressante) ne mentionne aucun passage de Tolkien, si ce n'est au sujet des champs de Nurnen (note à ce sujet qu'une semi-aridité n'empêche nullement l'existence d'agriculture).

Et par contre, tu cites en introduction comme informations de référence le travail(lui aussi excellent) produit sur la M-E Science Page, mais l'étude qui y est présentée ne peut selon moi être utilisée seule comme argument.
Je n'ai plus la carte de correspondance sous les yeux, mais prenons l'exemple du Rhudaur. Selon la carte, on pourrait le placer à la grosse sur la Hollande. Pourtant, les climats sont très loin d'être équivalents d'une part à cause de leur topologie, d'autre part à cause des courants atmosphériques et marins associés qui sont radicalement différents :
- la Hollande est un pays de plaine grasse,
-> le Rhudaur est vallonné et couvert de forêts ;
- la Hollande possède une grande façade maritime à l'ouest,
-> le Rhudaur est délimité à l'ouest par des collines,
- la Hollande a à l'est une grande plaine alluviale,
-> le Rhudaur est d√©limit√© √† l'est par une grande cha√ģne de montagnes.
La correspondance a donc certaines limites...

Il faut dès lors réfléchir sur l'objectif de cette carte de correspondance. Ne s'agit-il que d'une carte permettant simplement de se repérer spatialement, ou a-t-elle l'ambition de servir de support à des méta-commentaires ?

Pour le travail que j'effectue sur Tolkien, je ne cache pas utiliser fréquemment le Fonstad et le Foster (même si je ne suis pas toujours d'accord avec leurs travaux respectifs), mais seulement dans un cadre de préparation puis de cohérence des informations, jamais en référence, car la seule référence reste pour moi les textes !!!



Référence aux textes de Tolkien

Edouard J. Kloczko - 29/01/2002

Voilà une approche qui me semble engagée sur la bonne voie. Pour la géographie, les volumes 4, 10 et 11 de History of Middle-earth me paraissent devoir être les premiers à acheter.



Les limites de l'argument uniquement scientifique

Hervé Baratte -31/01/2002

Certes, tu as raison, je ne mentionne aucun passage de J.R.R. Tolkien, car (je dois l'avouer) je ne peux actuellement pas trouver le temps de me plonger en d√©tail dans les bouquins de notre "Ma√ģtre" ni m√™me dans les moteurs de recherche du Web concernant son Ňďuvre (http://www.jrrvf.com/sda/sda.html), donc je dois me contenter aujourd'hui de faire appel √† ma m√©moire et de comparer certains souvenirs √† mes connaissances en climatologie ainsi qu'au site allemand d√©j√† cit√© (http://rover.wiesbaden.netsurf.de/~lalaith/M-earth.html).

C'est de cette façon que, non seulement les champs de Nurn, mais encore les vignes du Dorwinion ou les prés du Gondor du Nord, par exemple, ne me semblent absolument pas correspondre à ta carte des climats sur le site français, par ailleurs fort intéressant.

Je te ferais remarquer qu'un climat semi-aride (sa végétation naturelle est la steppe : arbustes rabougris et herbes sèches) ne permet guère l'agriculture en-dehors de périodes ou de surfaces extrêmement réduites et d'un arrosage intensif (de plus le sol est très rapidement épuisé par cela).

Certes, tu avances de bons arguments, notamment en ce qui concerne les collines √† l'ouest et les montagnes √† l'est du Rhudaur (franchement diff√©rents de la mer √† l'ouest et de la plaine alluviale √† l'est de la Hollande) car au contraire en ce qui concerne le Rhudaur vallonn√© et forestier, assez pr√®s de la Hollande certes plate et agricole se trouve la Belgique dont l'est, l'Ardenne, est justement vallonn√©e et foresti√®re! Mais laissons cela, j'avoue que le climat du Rhudaur est nettement plus semi-continental que celui (oc√©anique) de la Hollande ou de la Belgique orientale, et qu'il ressemblerait plut√īt √† celui de l'Europe centrale (Bavi√®re, Autriche, ou Hongrie).

Je suis donc conscient des limites de mes critiques, mais je trouve cependant évidentes certaines "bévues" de ta carte (les variations beaucoup trop rapides de climat sur une distance beaucoup trop courte au sud de la Baie de Forochel en l'absence de barrière montagneuse, ou le "climat désertique" sur le Plateau de Gorgoroth surtout!!!), et je tenais donc à les mettre en "lumière".



Synthèse du point de vue scientifique et littéraire pour une vision plus réaliste de la Terre du Milieu

J.R. Lecocq - 31/01/2002

C'est de cette façon que, non seulement les champs de Nurn, mais encore les vignes du Dorwinion ou les prés du Gondor du Nord, par exemple, ne me semblent absolument pas correspondre à ta carte des climats sur le site français, par ailleurs fort intéressant.

Je suis tout à fait d'accord.
Quand tu parles de la Terre du Milieu, déjà, ça me plait davantage...

Je te ferais remarquer qu'un climat semi-aride (sa végétation naturelle est la steppe: arbustes rabougris et herbes sèches) ne permet guère l'agriculture en-dehors de périodes ou de surfaces extrêmement réduites et d'un arrosage intensif (de plus le sol est très rapidement épuisé par cela).

On pourrait donc l√† faire un parall√®le entre l'agriculture de Nurn et celle pratiqu√©e au Kazakhstan, o√Ļ pour les deux cas (de fa√ßon hypoth√©tique pour Nurn, car on ne dispose pas assez de donn√©es fiables, je pr√©cise), il s'agit d'une agriculture d√©pendant d'une irrigation forcen√©e, avec pour cons√©quence un ass√®chement et une modification chimique de la mer, comme c'est le cas pour la mer d'Aral comme pour celle de Nurnen.

Je te mets dès ce soir à disposition un fonds de carte vierge que tu pourras alimenter à la "lumière" de notre discussion. ;)

Mais nous avons là une discussion très "serrée" entre deux passionnés qui critiquent des propos en amenant des arguments constructifs ! Au moins, on se creuse la tête !



Dernière précision

Hervé Baratte - 01/02/2002

On pourrait donc l√† faire un parall√®le entre l'agriculture de Nurn et celle pratiqu√©e au Kazakhstan, o√Ļ pour les deux

Ca y ressemble beaucoup en effet : climat tropical sec steppique, irrigation forcée, agriculture intensive, assèchement de la mer intérieure avec pour conséquences la diminution du volume et l'augmentation de la salinité de la mer. Pauvre Mer d'Aral, réduite à une fraction de sa superficie! Pauvre Mer de Nurnen ?



Note du compilateur

"Xim" - 02/05/2003

La carte réunissant les informations apportées lors de cette discussion n'a jamais été réalisée, si quelqu'un se sent capable de la faire, le fond de carte reste accessible ici :
http://www.tolkiendil.com/telec/cartes/cartesthema.php (lien desactivé)



Nous tenons à remercier Hervé Baratte, J.R. Lecocq et Edouard J. Kloczko pour leurs contributions.
discussion compilée par Guilhemette Ambroise et Maxime Venin

Catégories de cet article

Dernière mise à jour : 2006-04-02 14:08
Auteur : Gildor Inglorion

Imprimer cet article Imprimer cet article
Envoyer à un ami Envoyer à un ami

Merci de noter cette entrťe :

Moyenne des notes : 3.5 sur 5 (2 Votes)

complètement inutile 1 2 3 4 5 indispensable

Vous ne pouvez pas commenter cet enregistrement