Compilations » J.R.R.Tolkien » Linguistique

*Compilation : A Elbereth Gilthoniel

A ELBERETH GILTHONIEL





A Elbereth Gilthoniel

Nesrine - 30/01/2002

Est ce que quelqu'un pourrait me donner la traduction de ce poème souvent utilisé ?

A Elbereth Gilthoniel,
silivren penna miriel
o menel aglar elenath !
Na-chaered palan-diriel
o galadhremmin ennorath,
Fanuilos, le linnathon
nef aear, si nef aearon !




Chant à Varda, reine des Valar

Anariel Silmariën – 30/01/2002

Je suis désolée, Nesrine, je ne connais pas assez le sindarin pour te traduire ce chant à Elbereth (c'est-à-dire Varda, la Vala des étoiles, la Reine des Valar) que j'ai choisi comme signature. Je crois qu'on y retrouve certains éléments comme dans les dernières phrases "Nous nous souvenons encore, nous qui habitons ce lointain pays sous les arbres, de la lumière de ton étoile sur les mers occidentales." Enfin, quelque chose comme ça.



Analyse du poème

Eglantine Schmitt – 30/01/2002

L'analyse complète et la traduction de ce poème est sur Ardalambion (en anglais) à cette adresse : http://www.uib.no/People/hnohf/elbereth.htm. Je vais tout de même essayer de traduire, mais je ne garantis rien, je ne suis pas très douée en sindarin, ni en anglais.

O Elbereth Gilthoniel - "Ô Elbereth l'Allumeuse d'Etoiles"
silivren penna míriel - "qui descendent scintillantes comme des joyaux"
o menel aglar elenath - "du firmament, gloire [du peuple] des étoiles !"
Na-chaered palan-díriel - "Ayant regardé au loin vers le lointain"
o galadhremmin ennorath - "des terres du milieu entremêlées d'arbres"
Fanuilos, le linnathon - "Fanuilos, pour toi je chanterai"
nef aear, sí nef aearon ! - "sur ce côté de la mer, là sur ce rivage de la Grande Mer" Enfin, c'est très littéral. Il faut compter que le poème a été écrit en vers de 7-8 pieds avec des rimes, et que le sens est parfois *très* ambigu.

Elbereth le nom de Varda chez les Hauts-Elfes du Troisième Âge, "Dame des Etoiles" (Elentári en quenya) ; Fanuilos est aussi un surnom de Varda, "la toujours blanche". La Grande Mer est celle qui sépare la Terre du Milieu et Aman.



Mise au point

Edouard Kloczko – 30/01/2002

La traduction nécessite une connaissance préalable des langues. Pour apprendre le sindarin, il faut partir des écrits de Tolkien, puis ensuite allez chercher les avis / opinion des "Internautes" ; quelques soient les qualités de ces deux sites, ils ne peuvent pas servir d'initiation ou de point de départ sans la lecture attentive au préalable des textes de Tolkien. La "lecture" de la lettre en sindarin d'Aragorn à Sam me paraît être un bon point de départ.

Avec la publication en janvier de la première grammaire du 'noldorin', la compréhension du sindarin devrait progresser. Enfin, la parution d'ici quelques jours de plus d'une dizaine de textes en quenya de Tolkien (des traductions du Pater Noster et de l'Avé Maria et de deux autres textes catholiques) devrait aussi certainement combler de nombreux points de la grammaire et du vocabulaire du haut-elfique.

Voici ma traduction de ce poème. Elle n'est pas littérale :

O Elbereth "L'Allumeuse des Etoiles" qui glissent scintillant comme des joyaux des cieux glorieux constellés d'étoiles innombrables !
Vers le lointain, j'ai regardé partout de ces terres du milieu enchevêtrées d'arbres o Fanuilos. C'est pour toi que je chante de ce côté de la mer, ici sur ces rives de la vaste mer.



Autre traduction

Catherine Escarras –16/02/2002

Oh Elbereth Créatrice des étoiles,
Lançant des feux de lumière argentée
Qui scintillent tels des joyaux, gloire du ciel abritant notre étoile,
Après avoir parcouru du regard l'infini, au-delà de l'horizon
Des Terres du Milieu, enchevêtrées dans les arbres,
Je chanterai pour toi, Fanuilos, de ce côté de l'océan,
Ici du côté du Grand Océan!



Nous tenons à remercier Nesrine, Anariel Silmariën, Eglantine Schmitt, Edouard Kloczko et Catherine Escarras pour leurs contributions.
Discussion compilée par Xavier Imbert




Catégories de cet article

Dernière mise à jour : 2006-04-04 12:15
Auteur : Lilith

Imprimer cet article Imprimer cet article
Envoyer à un ami Envoyer à un ami

Merci de noter cette entrée :

Moyenne des notes : 0 sur 5 (0 Votes)

complètement inutile 1 2 3 4 5 indispensable

Vous ne pouvez pas commenter cet enregistrement